top of page
  • Christian Cuennet

Sigma Contemporary 10-18mm/2.8 DC DN - Test sur FujiFilm X-mount

En attendant un test en E-mount sur Sony A-6000 série, Claude Hochstetter l'a testé lui sur ses Fujifilm X-mount, voici son analyse...



Mon test du Sigma 10-18mm/2.8 DC DN sur Fuji


Prise en main

Ayant les Fuji 10-24 et 8-16, on passe de respectivement, 385gr et 805gr à 260gr. Même le Tamron 11-20 ne fait pas mieux et on le verra plus loin, ce gain de poids ne se fait pas au détriment de la qualité.

Le Sigma 10-18 est ultra-compact, ultra léger, c’est donc l’objectif qu’il faut absolument mettre dans son sac quand on part en voyage.

La finition de l’objectif est à la hauteur des exigences d’un propriétaire de Fuji. Du côté de l’esthétique, c’est une affaire de goûts bien-entendu, pour ma part, je le trouve réussi, tout en sobriété.


Zoom

La bague de zoom tourne dans le sens inverse de celui de Fuji. On s’y habitue très rapidement. Elle est courte et fluide.

En comparant des photos prises avec trépied sur un sujet fixe, j’ai constaté que la focale minimale du sigma est probablement un peu inférieure à celle du 10-24 de Fuji. Avec le Sigma, on couvre une surface légèrement plus grande, ce qui est un petit avantage par rapport à la concurrence directe.

À noter la possibilité de monter un filtre diamètre 67mm.


Ouverture

À f/2.8, on a un objectif zoom particulièrement lumineux. Une nécessité quand la lumière se fait rare.

Comme pour tous les Sigma compatibles Fuji, il n’y a pas de bague d’ouverture, mais si cela peut être un inconvénient sur un 18-50, un 30 ou un 56mm, suivant vos préférences, pour un grand-angle, on peut très bien s’en passer. Avec ce genre d’objectif, j’ai tendance à régler l’ouverture en fonction de la lumière ambiante uniquement. Si celle-ci change fréquemment, il faudra s’habituer à utiliser une molette avant ou arrière de votre appareil photo.


Mise au point

La mise au point AF est rapide et silencieuse. Une deuxième bague permet la mise au point en manuel. Toutes les bagues tournent de manière très fluide.

La distance de mise au point minimale est de 12cm environ. Record absolu et photos sympas au rendez-vous.


8, 10, 18, 24mm ?

Cela a déjà été dit et redit. Entre 8mm et 10mm, il y a une assez grande différence. Une différence qui peut être significatives pour des photos de nature, de rue, d’architecture….

Cependant, en 8mm, il ne faut pas laisser traîner une main ou un pied dans les angles. Les déformations sont vraiment très importantes.

Le 10mm de Sigma est donc plus « raisonnable » si on veut éviter les mauvaises surprises.

De l’autre côté de la bague de zoom, on a un 18mm capable à 2.8 de sortir un bokeh intéressant.

Comme cet objectif sera certainement accompagné d’un autre capable de zoomer un peu plus, 18mm, cela me semble convenir parfaitement, et il fait un beau duo avec le 18-50mm/2.8 DC DN.


Qualité

J’ai fait plusieurs photos en extérieur ainsi que quelques comparaisons avec les objectifs grand-angle de chez Fuji et en utilisant un trépied. Toutes les photos ont été prise trois fois.

Au niveau qualitatif, le 8-16 de Fuji est meilleur ce qui est assez logique: on n’est pas dans la même catégorie de prix, de dimension et de poids.

En revanche, le Sigma 10-18 fait mieux que le Fuji 10-24. La différence est bien visible surtout dans les angles.



Prix

Après un rapide contrôle, le Sigma est actuellement au même niveau de prix que le Fuji 10-24.

Le Tamron est plus cher d’environ 20% et le Fuji 8-16, c’est presque le double !


Domaine d’utilisation

Si tu as besoin d’un objectif grand angle super lumineux pour photographier les lieux sombres, les spectacles, les ambiances nocturnes …. Prends un objectif fixe style 16mm f/1.2 ou f/1.4.

Si tu cherches la meilleure qualité et que tu n’es pas regardant sur le poids et surtout le prix, alors le Fuji 8-16 est fait pour toi.

Le Sigma fera tout le reste…. sport, voyage, nature, vacances, mariages, architecture, astronomie, etc.

Petit, léger et pas cher (sur ces points, il ne me ressemble pas), le Sigma 10-18 à mon avis le compagnon idéal qui devrait se trouver rapidement dans de nombreux sacs photo.


Réglages des photos prises pour faire les tests

Ces photos ont été faite pour vous montrer une partie de ce qui est possible de faire avec un Sigma 10-18. Je n’ai pas retouché les photos. Éventuellement réglé un peu la luminosité générale. J’ai également photographié un sujet fixe avec un trépied, afin de comparer la netteté des photos prises avec le Sigma 10-18 et les Fuji 10-24 et 8-16


· Intérieur de la cathédrale St-Nicolas: 10mm, f/2.8 ISO640, 1/60

· Plante verte: 10mm, f/2.8, ISO320, 1/60

· Depuis la tour de la cathédrale St-Nicolas : 10mm, f/4.0, ISO125, 1/800

· Porte de la cathédrale St-Nicolas de Fribourg (CH) : 10mm, f/4.0, ISO160, 1/200s

· Statues St-Sépulcre : 18mm, f/2.8, ISO2000, 1/60

· Roses oranges : 10mm, f/2.8, ISO500, 1/60


Claude Hochstetter novembre 2023



108 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 коментар


eric.humair
23 лист. 2023 р.

... Impressionnant! Impressionnant de qualité et de rendu; du moins sur ces images.

Вподобати
bottom of page