William Gammuto

De nationalité Suisse et Italienne, j'ai 32 ans... Depuis 2014 je vis uniquement de la photo, de mes images. Formation en mécanique puis en éducation avant de partir dans ce que j’aime vraiment, la photographie.

Concrètement ce qui réunit tous mes jobs c’est quand je fais du reportage humain, portrait. C’est ce qui est apprécié dans mon travail.
Pas de mode, pas de portrait studio très technique. J'aime autant travailler avec mes Nikon D810 et D850 que mon FM2 ou encore mon Pentax 67 par exemple.

Je dois dire que je nourri une sorte d’amour et de haine pour le matériel photo en général. Avide de simplicité matériel, tout en me passionnant pour d’anciens procédé photographique. J’aime tester le matériel photographique quel qu’il soit. De l’appareil photo argentine très basique au moyen format numérique ultra-précis. Le constat : mes meilleures images ont été réalisées avec du matériel simple, pas bon marché certes, mais simple.

 

1/1

Il y’a quelques années, je travaillais avec un sac de reportage de plusieurs kg, deux boitiers, 5 ou 6 optiques en permanence…

 

Résultat, je passais plus de temps à changer d’optique qu’à observer et photographier la vie autour de moi. C’est au cours de la lecture d’un article du photographe Michael Ferrire que je me suis lancé le défi de ne travailler qu’avec qu’une seul optique pour mes reportage. Mais attention, pas avec un 28-300 ultra polyvalent, mais avec une focale fixe.

 

J’ai commencé par travailler avec un 50mm 1.4 Afs Nikon. Le problème, même avec un réglage au poil de la précision de l’af sur mon boitier, les images manquait cruellement de piqué en dessous de f2.2… à quoi bon avoir une ouverture de 1.4 sur une optique si elle n’est pas décemment utilisable. Je ne me rappelle plus comment m’est tombé dessus mon premier Sigma Art, le 35mm 1.4… mais j’ai tout de suite été conquis par l’optique. Utilisable (et surprenante) à pleine ouverture. De plus la focale de 35mm me permettait d’effectuer mes reportages avec « la bonne distance » en lien avec mon sujet de prédilection ; L’humain. Depuis j’ai bradé à peu près toutes mes optique Nikon pour me concentrer sur l’essentiel avec un matériel Sigma dédié à mes travaux :

Art 35mm pour du reportage à pleine ouverture.

Art 50mm pour du portrait à pleine ouverture.

Art 135mm pour du portrait, conférence… à pleine ouverture !

1/1

J’ai donc troqué mon immense sac photo contre un petit sac en bandoulière contenant mon boitier et 3 optiques suivant le besoin de mon mandat. Mais concrètement, le 35mm me permet de réaliser le 95% de mes images. Il m’accompagne depuis maintenant 4 ans, usage intensif et presque quotidien… le revêtement est maintenant brillant, le caoutchouc plus très propre… il doit avoir 300’000 clics au compteur, mais il tient et ne cesse de m’impressionner quand je découvre mes travaux en argentine comme en numérique.

Pour revenir à l’essentiel, voici ci-dessus, une sélection d’images réalisées avec un Nikon F6, sigma 35mm 1.4 Art et Kodak Portra 400. Scannés avec un Fuji Frontier SP3000.

Et ci-dessous, du numérique avec les Nikon D810 et D850 accompagnés encore une fois du 35mm/1.4 Art

1/1

Les liens disponibles pour voir un peu plus de son travail...

mars 2019

© 2018, 2019 Sigma Romandie | Ott+Wyss AG | Christian Cuennet

Toutes les images présentées sur ce site sont propriétés de leurs auteurs respectifs et sont mises à disposition de sigma-suisseattitude.ch uniquement.