Lionel Favre

Vous m’avez déjà peut être vu au détour d’un chemin ou me décrochant sur une arrête. Parfois tapis dans un buisson à l’affût, vous êtes peu être même passé à coté de moi sans m’apercevoir ?

Lionel Favre, un vagabond ayant pour terrain de jeu les alpes Valaisannes depuis 25ans, heureux de faire votre connaissance.

Le virus de la photo m’a contaminé depuis 10ans maintenant lorsque je voulais graver en moi ces souvenirs fugaces. Étudiant fauché à mes débuts, Sony/Sigma était alors ma porte d’entrée dans ce monde. En 10ans, la photographie à bien évoluée. Mes sens se sont aiguisés et Sigma me surprend toujours avec des optiques de plus en plus spécialisées et de qualités (heureusement plus étudiant).

Ma pratique photographique principale étant l’animalier, je suis resté assez réticent avec les mirror less leur accordant le statut de second boîtier pour mes autres pratiques à savoir le paysage et l’astro. La technologie étant maintenant mûre me voila avec le Sony a7rIII accouplé au 400mmf2.8 Sony ainsi qu’une panoplie d’autres optiques spécialisées Sigma/Laowa/Leica. Ma dernière acquisition étant le a6000 avec 19mm Sigma pour me lancer dans la photo subaquatique. Toujours tester de nouveaux terrains de jeu !

Un jour, malheureusement, je croise la route de Christian cherchant un "Sonyiste" pour confronter les objectifs Sigma aux capteurs les plus exigeants du marché ( comment ça, j’exagère ? :) ). Et voila qu’à cause de lui je suis contraint de transporter un 14mmF2.8 en rando sous un ciel étoilé ou un 105mmF1.4 au Svalbard par -25°C...

______________________________________

Plutôt que de beaux discours sur mon parcours photographique, la diffraction après F11 ou les bénéfices des filtres dégradés, on va plutôt voyager à travers la gamme ART Sigma pour en connaître un peu plus sur moi :

 

Commençons large, le 14mmF1.8 !  http://apvl.ch/sigma-14mm/

Trop large ? Certainement, c’est le piège ! La scène est belle, il faut tout faire rentrer dans le cadre et finalement la scène est vide, noyée. Les UGA demande de la rigueur, une composition soignée.

Un premier plan fort permettant de guider le regard. Cette rigueur, rechercher une composition je me la suis imposée et me vient maintenant naturellement. C’est devenu comme un jeu, chercher le meilleur angle pour une scène donnée. Ce 14mm est un véritable terrain de jeu donnant libre court à ma créativité.

______________________________________

20mm f1.4 http://apvl.ch/sigma-20mm/

La photo, c’est la lumière, en dehors du lever et du coucher, point de salut ? Queneni,

avec des UGA ultra lumineux toute la nuit s’offre à vous. S’il faut changer de rythme pour une image, dormir de 9h à 15h, pas de problème. Quoi de mieux que de chasser la voie lactée toute la nuit durant ?

Rendre visible l’invisible à travers des lentilles et voir la voie lactée s’imprimer à l’arrière de l’écran, quel pied. La journée appartient à ceux qui ne dorment pas !

______________________________________

24mmf1.4 http://apvl.ch/sigma-24mm/

Ma focale de paysage fétiche, très polyvalente et passe partout. Une faible déformation pour des panorama, lumineuse pour des photos de nuit, le combo parfait pour de la rando/voyage.

Les voyages permettent d’avoir un regard nouveau sur ce qui nous entours. S’attarder sur des détails, tenter des choses et oser un plan D si la météo est catastrophique.

Toujours positif j’essaie de m’adapter aux conditions pour exploiter au mieux ce qui s’offre à moi.

______________________________________

35mmf1.4 http://apvl.ch/sigma-35mm/

Une focale un peu étrangère pour moi. Un peu long pour du paysage, un peu court pour de l’animalier. Challenge accepted, toujours partant pour des défis. C’est en se mettant des contraintes que l’on peut se creuser la tête et sortir des trucs originaux. Trois mots ne sonnant pas très juste au premier abord : 35mm, animalier et photo de nuit mais pouvant donner un cocktail explosif.

70mmf2.8 macro http://apvl.ch/sigma-70mm/

Mon premier amour. Les insectes sont partout, des opportunités photographiques à perte de vue dans l’immensément petit, de quoi essayer et réessayer. Contre plongé, contre jour, des bagues allonge, de quoi montrer le monde sous un nouvel angle.

C’est ça le monde de la macro, mettre de l’ordre dans le désordre, montrer aux grands jours ce qui reste caché.

______________________________________

 

105mmf1.4 ... http://apvl.ch/sigma-105mm/

Il paraît que c’est l’optique parfaite pour faire du portrait ? Promis, juré, j’ai essayé mais forcé de constater que je ne suis pas fait pour diriger des modèles… Quand je vois ce que peuvent produire d’autres photographes sur ce site je suis abasourdi ! Bref, si non ? A part du portrait on peut rien en faire de ce tas de verre de presque 1,7kg ?

Et si je le prenais dans un des endroits les plus reculé à 78°N par des températures glaciales de -25°C dans des blizarres avec des rafales à 20m/s ?

Effectivement, il est pas trop mal pour du portrait, je confirme.

Et on peut même l'utiliser pour faire du paysage, comme quoi ! :-)

Comment ça, je suis givré ?

 

Je vous met encore le lien pour l'excellent 135mm/1.8, l'objectif qui m'a permis d'avoir une de mes images sur le site de Sigma Corporation Japan :-) ... http://apvl.ch/sigma-135mm/

Hé voila, j’espère que vous en savez un peu plus sur moi après cette revue express de la gamme Sigma. Si vous voulez en voir plus, suivez les liens mis à disposition un peu plus bas

Merci encore à Christian pour cette aventure avec Sigma Romandie et Sigma Switzerland, et merci à vous pour m’avoir supporté jusque là.

Les liens disponibles pour voir un peu plus de son travail

juillet 2019

© 2018, 2019 Sigma Romandie | Ott+Wyss AG | Christian Cuennet

Toutes les images présentées sur ce site sont propriétés de leurs auteurs respectifs et sont mises à disposition de sigma-suisseattitude.ch uniquement.