Le 88eme rallye de Monte-Carlo

Jonathan Vallat, Ambassador Sigma Switzerland, nous présente son excellent reportage lors du 88eme rallye de Monte-Carlo qui a eu lieu en janvier 2020.


Texte & Photos : Jonathan Vallat


Gagnant d’un concours organisé sur Facebook par BZ Consult Sàrl, Clio R3T Alps Trophy, Championnat Suisse Rallye Junior et Trophée Michelin Suisse, j’ai eu la chance d’être invité au Rallye Monte Carlo.


Le concours consistait à récolter le plus de « like » sur une photo prise lors d’une des manches du championnat des rallyes suisse. Après avoir sélectionné l’image, ce fut la course aux « j’aime » durant 1 mois.


Spoiler alerte, J’ai gagné le concours mais la lutte fut serer jusqu’au dernier jour.





Gap, le lieu du parc de l’assistance pour toutes les écuries automobiles et équipage. Les structures des grands constructeurs WRC comme Hyundai, Toyota ou Ford, sont tout simplement hors normes comparer aux autres concurrents qui sont eux plus dans la normalité. Mais il y a également les pilotes et copilotes vedette qui sont au rendez-vous, tel que l’équipage qu’on ne présente même plus les nonuples champion du monde WRC Sébastien Loeb et Daniel Elena ou encore d’autres équipages avec des pilotes vedettes tel que Sebastien Ogier, Ott Tänak, Thierry Neuville, le jeune prometteur Kalle Rovenperä et encore bien d’autre.



Petits et grands, tous veulent pouvoir admirer ces stars de la vitesse et espérer obtenir un selfi ou un autographe. Il faut jouer fortement des coudes pour y avoir sa place car le public est fortement présent dans le parc d’assistance. En même temps c’est le seul moment et endroit où on peut les admirer sous tous les angles, car sur les routes à plus de 160km/h c’est rapide et furtif pour y faire un selfi (rire).



Pour ma part je suis présent avec un équipage Suisse plus précisément une team Valaisanne, Ismaël Vuistiner et Florine Kummer. Ils sont les gagnants 2019 du Clio R3T Alps Trophy et le prix est l’inscription au Rallye Monte Carlo. Donc me voilà à leurs côtés au sein de leur assistance, mécaniciens, ouvreurs et d’autre membre de l’équipe.



Le 1er jour sur place, je fais le repérage des lieux du parc d’assistance l’endroit où je vais passer le plus de mon temps durant ce rallye. Les assistances se montent gentiment car je suis arrivée bien en avance avant que se 88e rallye Monte Carlo ne commence officiellement.


Mais ce n’est pas pour autant qu’il n’y a rien à faire, du coup je sors mes appareils photo et commence à immortaliser le quotidien des mécanos qui eux s’affaire aux réglages et mettent en ordre la Renault Clio R3 de l’équipage Suisse avant le Shakedown (c’est un tronçon de route qui est mis à disposition pour les équipes afin de tester les réglages et choix de pneus avant le début de la course).




Le jour des essais je me rend sur place avec un photographe professionnel qui à l’habitude du monde du WRC et du sport motoriser. Nous sommes à l‘arrivée du Shakedown et c’est « the place to be » car en arrière-plan il y a le magnifique paysage des montagnes enneigées.


Les grosses cylindrées elles sont les premiers à passer, il y a du monde malgré que ce soit l’arrivé et surtout qu’il y a peu de spectacle car les pilotes sont là avant tout pour tester leurs réglages des bolides.



Les heures passent et les voitures défilent. Le soleil n’est plus présent et j’ai malheureusement oublier mon flash dans ma valise à l’hôtel (rire) erreur de débutant mais en même temps je ne pensais pas que ça se finirai en cession de nuit. Alors je fais avec les moyens du bord et essaie de déclencher en même temps que les pro qui eux ne désigne pas sur les moyens il y a même un professionnel qui est présent avec un flash studio sur batterie c’est hallucinant, je n’ai jamais vu ça c’est totalement fou et rigolo à la fois.


Je réussi malgré tout à obtenir quelques bons clicher et surtout j’ai réussi à déclencher en même temps que les flashs des autres photographes. Mais bien sûr tout ça avec des rafales à 10 ou 20 photos il y en a seulement 1 ou 2 de bonnes voir aucune.



Le jours suivant la course débute enfin et je me rends avec l’équipe des mécaniciens au changement de pneus. Du coup je me fais quelques clichés de cette situation.


Les jours suivants, les heures passent mais ne se ressemble pas. Car il y a toujours quelque chose à photographier.



Nous voilà au dernier jour à Gap, car la course se termine la où elle à commencer c’est-à-dire à Monaco. Donc me voilà en route pour la principauté en espérant pouvoir immortaliser quelques scènes sortant de l’ordinaire avec ce magnifique décore monégasque et son légendaire port.


Tout le monde est soulagé car voilà enfin Ismaël et Florine qui arrive justement à bon port. Accueilli royalement par les ouvreurs et mécaniciens qui on sabrer les bouteilles de champagnes pour arroser cette arriver et fin de rallye sans encombre.



Matériels :

Lors de ce rallye j’ai embarqué avec moi mon fidèle Sigma sport 70-200mm f2.8, le Sigma Art 14-24mm f2.8, et le Sigma sport 150-600mm.


Pour la photo de rallye ce sont pour moi les 3 focales indispensables. Car avec ça je peux pratiquement tout couvrir en vue de n’importe quelle situation.


Je suis très content de ces objectifs qui me donne une qualité vraiment folle et également une satisfaction grâce au piqué procuré.


Un grand merci Jonathan, pour avoir partagé avec nous cette superbe expérience sportive !



123 vues

© 2018, 2019, 2020  Sigma Romandie | Ott+Wyss AG | Christian Cuennet

Toutes les images présentées sur ce site sont propriétés de leurs auteurs respectifs et sont mises à disposition de sigma-suisseattitude.ch uniquement.