top of page
  • Christian Cuennet

Balade en nature avec le 500mm/5.6

Séverine nous parle de son ressenti du nouveau Sports 500mm/5.6 DG DN OS, lors de balades simples en nature dans sa région accompagné de son Panasonic Lumix S1...



Une très belle combinaison en version L-mount!

J’ai passé un peu plus de deux semaines en compagnie de cette optique fixe. Première impression: il est petit ce 500mm! C’est génial car cela permet d’être plus discret. C’est moins voyant et les gens que l’on peut croiser ne se rendent pas compte de ce qu’on a sur notre boîtier. Lorsque je me suis promenée au bord du lac à Morges, j’ai bien vu la différence de réaction des personnes par rapport à mon 60-600mm qui est bien plus imposant!

 

Grâce à sa taille, ce 500mm SPORTS se glisse facilement dans les sacs, pas forcément ceux dédiés à la photo. Un sac à dos Gravipack dans mon cas. J’ai pu l’emballer dans une protection puis partir en vadrouille avec sans souci.

 

Un autre point intéressant, c’est son poids. Tout le monde en parle et c’est normal! Sortir en nature avec son appareil photo, ça se réfléchit. Et trop de poids peut être rédhibitoire selon le lieu où on a prévu d’aller. Pour moi c’est son avantage principal par rapport à d’autres optiques fixes (ainsi que son prix bien sûr, même si c’est toujours beaucoup d’argent à sortir).





La réactivité de ce 500mm est dingue, couplé à mon Panasonic Lumix DC-S1 de première génération c’était vraiment un combo magique! L’autofocus est précis, le déclencheur ultra rapide et sa stabilisation impeccable. N’utilisant pas le mode rafale, je n’ai pas pensé à le tester.

 

Je suis allée en forêt, au bord d’une rivière ainsi qu’à Morges. Trois environnements différents avec une météo capricieuse à chaque fois. Et j’ai été super étonnée de la polyvalence de cette optique: la proxi est possible, en pensant à s’éloigner de son sujet bien sûr. Là je lui préfère mon 60-600mm, car si un sujet m’intéresse en étant proche, il faut vraiment avoir le recul nécessaire avec le 500mm. Mais cela reste possible avec un joli résultat!

 

Certaines personnes lui reprochent de ne pas être assez ouvert, f/5.6 peut paraître peu. Pour moi c’est le compromis idéal, qui explique son poids et sa taille. Le bokeh de Sigma est toujours aussi beau, j’en suis fan depuis longtemps et avoir réussi à le conserver sur une telle optique je dis bravo.


Séverine Gonzalez, mars 2024







87 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page